Qui suis-je ?

Page à propos de Filiaplume : portrait de Natacha à 16 ans
L’une des rares photos prises lors de mon adolescence, à 16 ans.

C’est l’histoire d’une petite fille passionnée par les mots. Curieuse de déchiffrer ces petits signes noirs qu’elle voyait partout, elle a appris à lire avant d’entrer en CP.

Son amour des mots a grandi avec elle. Adolescente, elle passe des heures à la bibliothèque. Elle hume l’odeur de l’encre et des pages. Elle se promène entre les rayonnages. Ses doigts effleurent les tranches colorées. Ses yeux parcourent les titres et les noms des auteurs : Robert Merle, Oscar Wilde, Émile Zola… Elle aime les écrivains du dix-neuvième siècle et les romans historiques. Parfois, elle se laisse séduire par un livre, le saisit, admire sa couverture et parcourt le résumé. Elle cherche le récit qui rythmera ses prochaines heures de lecture, tel un voyage dans le temps et l’espace.

Si vous aimez les mots et les histoires, cette jeune fille vous ressemble sûrement. Cette jeune fille, calme et sensible, c’était moi.

L’écriture
comme fil rouge

Après une enfance plutôt littéraire, je décide de faire des études scientifiques pour nourrir ma curiosité naturelle. J’aime comprendre : les Autres et leurs comportements, la vie et ses mystères, le fonctionnement du monde, la psychologie, les sentiments, etc. À 14 ans, je me rêve chercheuse, comme Pasteur, occupée à explorer le vivant dans un laboratoire. Je commence à tenir un journal et j’entretiens une correspondance internationale.

Lors d’un stage de recherche en agronomie, mon idéal s’effondre. Je ne trouve pas de sens immédiat à mes actions. Je comprends que j’aime les projets qui mènent à un objectif clair ou une réalisation concrète.

Je choisis finalement de devenir professeur des écoles. De ce métier, j’aime le mouvement, l’inattendu : chaque année scolaire est un nouveau défi. J’accompagne mes élèves dans leurs découvertes et leurs apprentissages, ravie de noter leurs progrès au fil des mois.

De professeur des écoles à biographe chez Filiaplume
Quel plaisir de lire des histoires aux élèves, de Petite Section de Maternelle au CM2 !

En classe, je mène de nombreux projets d’écriture : correspondance scolaire, romans baladeurs, semaine de l’écriture, journal d’école, etc. J’adore voir les sourires ravis de mes élèves, fiers de leurs textes. Et je n’oublierai jamais le mot de Louna, qui voulait devenir médecin, après que je l’ai félicitée sur la qualité de ses histoires : « Tu sais, maîtresse, maintenant, je veux être médecin… et écrivaine ! »

Autrice

En 2017, je m’autorise enfin à écrire pour moi : un récit autobiographique, puis des nouvelles (trois ont été publiées dans L’Indé Panda, le magazine des auteurs indépendants).
Je crée un blog d’autrice et je publie mon premier roman en auto-édition : La douce amertume du café.

Si vous cherchez une rédactrice, je vous invite à me contacter sur LinkedIn.

Biographe

L’envie d’écrire la vie des gens m’anime depuis longtemps. Quand ma grand-mère est partie, j’ai regretté de ne pas connaître son histoire. Qui était cette jeune femme sur ces photos des années 30 ? Qu’avait-elle vécu pendant la guerre ? J’aurais aimé l’écouter me parler d’elle. Nous aurions feuilleté à deux le livre de sa vie.

L’ABC de Filiaplume

Portrait pro de Natacha Colbert, écrivain biographe à Caen chez Filiaplume

Authenticité
J’aime les relations simples et justes. Je veillerai à écrire un texte fidèle à votre récit oral, conforme à vos attentes et agréable à lire.

Bienveillance
Je vous écoute raconter votre vie, le meilleur comme le pire. Je ne vous juge pas et je m’engage à respecter votre parole. Toute vie peut devenir une biographie.

Confidentialité
Tout ce qui sera dit lors de nos échanges restera entre nous. Lorsque vous relirez mes textes, vous serez libre de demander des modifications. Vous voulez supprimer un passage ? Pas de souci. C’est vous qui décidez. Je vous prête ma plume, mais ce livre, c’est le vôtre.